vertigogo

Le vertical-farming, une idée qui monte

Nous entendons depuis quelques temps un terme nouveau, un buzz-word comme on dit, le vertical farming. Je ne sais pas s’il y a une traduction française officielle, appellons cela l’agriculture verticale.

Comme nous traitons ici des innovations touchant à l’agriculture, il me semblait opportun d’écrire un article sur le sujet, d’autant que je viens de tomber sur un lien présentant les 50 meilleures innovations de l’année 2009 décernées par le prestigieux  journal Time et que, figurez vous, la 16ème meilleure innovation est un procédé de culture en serre vertical et rotatif, de la société Valcent. Plus précisément, cette société basée au Texas propose deux technologies Verticrop et Alphacrop, des procédés qui permettent de conduire des cultures hydroponiques sur des plateaux en étages, tournant sur un axe rotatif présentant les plateaux à la lumière et à l’alimentation en eau et nutriments de manière continu. Le système est évidemment innovant puisqu’il mixte la culture en étage (le vertical farming) avec un système rotatif permettant de gagner en efficience en terme de lumière et de nutrition des plantes.

La plaquette de la société disponible sur leur site présente tous les atouts d’une telle solution pour le producteur mais aussi pour les consommateurs. Il y a de vrais arguments dans ce beau document, mais c’est tout de même un bel exemple de green-washing. L’article de Wikipedia permettra aux lecteurs de relativiser davantage ces atouts notamment en terme énergétique et économique. En terme environnemental, un des arguments massus du vertical farming est la possibilité de faire de l’agriculture urbaine et donc de proximité. Mais plusieurs voix s’élèvent pour signaler que les réductions de coûts énergétiques liés aux diminutions de transport pour aller jusqu’aux consommateurs sont annulées par les surcoûts liés à l’énergie necessaire au fonctionnement du sytème (lumière artificielle et ici motorisation). On pourra arguer que cette énergie pourrait être facilement verte (panneaux solaires, éoliennes,…)…

Il me semble qu’il y a là une belle piste d’évolution et une possibilité réelle de rapprocher les fermes des villes sans consommer trop de surface. Cela ne s’adaptera pas cependant à toutes les productions (j’imagine mal que cela puisse s’appliquer aux grandes cultures).

Mais la question est , me semble t’il. Est-ce que les consommateurs vont adhérer à ce type de production ?

Un avis sur « vertigogo »

  1. Quels supports de culture utilisez vous
    Laine de roche : Végétal : Miréral
    Aréoponie

    Voir un concept l’AGRICUBE via culture verticale

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :